Retour arts plastique ph+arts n°130

Haas

Sans titre, 1994 (Triptyque),
papiers froissés sur papier, 40 x 90 cm

 

 Rudolf Haas et la catastrophe

«Imaginons un grand tremblement de terre, ici, nous sommes ensevelis avec tout ce que nous avons, et dans mille ans, ils vont retrouver quelque chose de nous, ce ne sera probablement pas une sculpture en marbre, comme pour les Grecs de l’Antiquité, mais peut-être ma paire de lunettes, parce que notre époque est envahie par le plastique: c’est cela que je dessine, peins, sculpte - une sorte d’archéologie imaginaire, l’archéologie du présent.» Voilà ce que Rudolf Haas, aujourd’hui octogénaire, me déclarait il y a quelques années. Un grand nombre d’œuvres, dessins, peintures, sculptures, ont été réalisées avec les matériaux les plus simples, selon des techniques diverses, mixtes, résultant de jeux de construction et d’effacement, où le feu joue son rôle. «Il y a de la catastrophe dans l’air», aimait à nous répéter ce Viennois né le jour du bombardement de Guernica et qui, enfant, durant la Seconde Guerre mondiale, se réfugiait à la cave avec sa mère… Un jour le mur se met à bouger, la moitié de la cave s’écroule. Rudolf Haas en a gardé une inquiétude, un pessimisme schopenhauerien et kafkaïen, teinté de masochisme.

La totalité de l'article dans ph+arts no 130
abonnez-vous

Nyon, Espace Murandaz
Chemin du Midi 8 - Tél. 079 704 28 75 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  www.galerie-murandaz.ch
Ma-ve 14h45-18h, sa 14-17h
Du 26.10 au 24.11.17: Rudolf Haas, peinture, sculpture vernissage jeudi 26.10.17 17-20h